05
Mar

Création et gestion de site web : la notion de dette technique en référencement naturel

dette-technique-projet-web.jpg

De sa création à sa visibilité sur le web, l’élaboration d’un site Internet nécessite du savoir-faire et toute une panoplie de techniques et de stratégies. Et s’il est habituel d’entendre parler des techniques d’optimisation, des maillages internes, du netlinking et du processus de référencement naturel, le sujet reste encore flou pour la notion de dette technique.

Le concept de dette technique en gestion de site web

Par définition, la dette technique concerne les choix et les différentes actions entreprises sur le site web, et dont l’impact se fera ressentir au niveau de son évolution, du coût de son maintien et des résultats attendus. Sur un sujet plus concret, la dette technique du référencement naturel concerne toutes les démarches effectuées sur le site et pour le site qui permettront d’améliorer son positionnement, tout en le faisant évoluer, sans oublier le budget nécessaire. Par exemple, le choix d’une structure quelconque aura un impact direct sur les sujets à proposer et le coût de la rédaction, du référencement et des éventuelles corrections indispensables.

Bug et dette technique

Parce que la notion de dette technique est encore assez floue, bon nombre de personnes la considèrent comme une sorte de bug. Ce qui n’est pas le cas, car il s’agit surtout d’un ensemble de bons et de mauvais choix, de stratégies, d’anomalies et d’imperfections qui au total auront un certain coût et deviendront des contraintes à surmonter dans la création et la gestion d’un site web. Parmi les éléments qui constituent la dette technique d’un site web, vous avez entre autres la stratégie de netlinking constituée d’interviews, d’échanges de liens ou de guest bloging. Il y a aussi le CMS sélectionné, le code source du site, les langages exploités, la structure du site et son contenu.

La dette technique, un acte involontaire

Dès la création de site web, il est possible de faire le mauvais choix et cela va engendrer une dette technique qui aura tôt ou tard un impact sur la manière à gérer le site. D’après Martin Flower, un auteur, conférencier et consultant informatique qui a fait des recherches sur la dette technique, les causes de la dette technique peuvent être volontaires, involontaires, risquées et non risquées.